Hola a todos,

Il nous a fallu pas moins de 36h pour trouver la wifi, mais c’est chose faite ! Nous pouvons donc enfin vous annoncer que nous sommes enfin bien arrivées au Guatemala, et plus particulièrement à Tecpan, où nous séjournerons pour les 30 prochains jours.

Nous sommes logées par Esperanza –un prénom qui donne confiance ! -, une femme du village de Tecpan. Notre maison est indépendante et reliée à la sienne par une cour intérieure.

L’association Wuqu’Kawoq avec laquelle nous travaillons se situe à deux rues de notre lieu de résidence. C’est d’ici que nous pouvons capter la wifi qui nous permettra d’alimenter ce blog tout au long de ce voyage. Nous publierons un article en moyenne tous les deux jours* .

Quelques mots sur Tecpan…

90% de la population est Maya

. Le dépaysement s’est donc fait dès notre arrivée sur les lieux ! Nous comptons toutefois nous éloigner davantage de la ville et nous rendre dans les zones rurales pour rencontrer des populations plus reculées, ayant encore plus difficilement accès aux commodités sanitaires. L

a plupart des habitants parlent le Kaqchikel et non l’espagnol. Nous restons donc accompagnées d’un traducteur de Wuqu Kawok pour nous aider dans nos interactions.

La ville est plutôt étalée et colorée. La saison des pluies nous affuble d’un temps capricieux et lunatique, il passe du ciel dégagé à la pluie fine, du vent léger à la pluie torrentielle. La ville elle-même change drastiquement d’ambiance selon les moments de la journée. A partir de 22h, les rues sont désertes et silencieuses. De 7h à 18h, elles sont mouvantes, colorées, agitées … ! Cette agitation est notamment due au marché qui a lieu tous les jeudis, samedis et dimanches. Il est le cœur de l’économie du village. Dans la plupart des foyers, les hommes sont agriculteurs et les femmes vendent leurs produits au marché.

Voilà pour les premières données, on a hâte de vous en dire plus… !

A bientôt !

L’équipe InterCambio

*offre soumise à conditions, dans la limite de la wifi disponible.
Pour tout article non publié en temps et en heure, nous se sommes pas tenues responsables…